Statues d’animaux dans les temples et sanctuaires au Japon

Les temples et sanctuaires au Japon peuvent être uniques à bien des égards. Certains d’entre eux sont célèbres pour avoir de nombreux animaux dans l’enceinte, comme le sanctuaire d’Itsukushima à Miyajima, de nombreuses caractéristiques spéciales comme les milliers de portes torii du sanctuaire Fushimi Inari à Kyoto, ou d’autres caractéristiques spéciales. Nous avons compilé une liste de sanctuaires et de temples à travers le Japon qui valent le détour pour leur grande collection de statues ou d’artefacts. Dans cet article, nous présenterons quelques temples et sanctuaires au Japon avec beaucoup de statues, la plupart d’entre elles sont des statues d’animaux ou d’autres statues religieuses traditionnelles.

Maneki-neko au temple Gotokuji, Tokyo

Situé dans le quartier de Setagaya à Tokyo, Gotokuji est un temple bouddhiste célèbre comme lieu de naissance du Maneki Neko, ou chats chanceux. Sur le terrain du temple, il y a des milliers de figures de maneki-neko, et ce nombre ne cesse d’augmenter car les visiteurs mettent de nouvelles figures de maneki-neko chaque jour.

La légende du temple indique que quelque part au début du 17ème siècle, Ii Naotaka (un seigneur féodal de la période Edo) a été sauvé d’un violent orage par un chat qui l’a invité dans ce temple. Pour montrer sa gratitude au chat, Ii Naotaka a décidé de dédier le temple au clan Ii, et les maneki-neko ont été consacrés ici car ils sont censés porter chance.

Il existe deux types différents de maneki-neko, qui lèvent la patte droite ou gauche. On dit que la patte droite accueille l’argent et la gauche accueille les gens. Le temple Gotokuji est spécialisé dans la version droitière du maneki-neko, ce qui signifie qu’ils exaucent les souhaits concernant la richesse et la prospérité.

Comment se rendre au temple Gotokuji

5 minutes à pied de la gare de Gotokuji

Renards à Toyokawa Inari Tokyo Temple Betsuin, Tokyo

Le temple Toyokawa Inari Tokyo Betsuin, au centre de Tokyo, a été construit à l’origine en 1828 et est une branche du temple principal Toyokawa Inari situé à Toyokawa, préfecture d’Aichi. Ici, vous serez accueillis par un grand nombre de statues de renards, pour la plupart en pierre, de différentes formes, tailles, postures et expressions faciales.

Dans tous les sanctuaires et temples d’Inari au Japon, vous trouverez toujours des statues de renards, bien qu’il n’y en ait généralement que quelques-unes. Les renards sont considérés comme les messagers et les serviteurs d’Inari, qui est le dieu du riz et de l’agriculture. Aujourd’hui, le temple est populaire parmi les personnes qui souhaitent réussir dans l’industrie du divertissement.

Sur le terrain du temple, vous pouvez trouver plusieurs structures ; le bâtiment principal est un mélange complet de bouddhiste et de shinto. Bien que l’objet de vénération représente les traditions shintoïstes, l’atmosphère et la décoration sont complètement bouddhistes. Benzaiten, qui est le dieu de l’art et du divertissement et l’un des 7 dieux chanceux japonais, est inscrit dans le bâtiment à côté du bâtiment principal. Les autres membres de 7 Lucky Gods se trouvent derrière les nombreux drapeaux rouges sur le sol du temple.

Comment se rendre à Toyokawa Inari Tokyo Betsuin

5 minutes à pied de la sortie B de la station Akasaka Mitsuke

Lapins au sanctuaire d’Okazaki, Kyoto

À Kyoto, à quelques rues à l’est de Sanctuaire Heian, vous trouverez le sanctuaire d’Okazaki où des statues de lapins sont visibles dans tout le sanctuaire. Ce sanctuaire relativement petit a été fondé il y a plus de 1 200 ans pour protéger la ville du mal.

Dans ce sanctuaire, les lapins sont considérés comme des serviteurs et des messagers du dieu sacré. Parce que les lapins sont connus pour avoir beaucoup de bébés, le sanctuaire d’Okazaki est étroitement associé à la conception et à l’accouchement. Pour cette raison, il est devenu un endroit populaire pour les couples qui veulent des enfants et les femmes enceintes.

Un grand lapin noir appelé Kasuzuke Usagi, qui peut être traduit par “lapin de fertilité”, peut être trouvé dans le sol du sanctuaire. On dit que verser de l’eau sur sa tête et se frotter le ventre facilite l’accouchement.

Comment se rendre au sanctuaire d’Okazaki

Depuis la gare de Kyoto, utilisez la sortie de métro Est jusqu’à la station de métro. Prenez la ligne Karasuma et descendez à la gare de Marutamachi. Prenez le bus numéro 204 à l’arrêt de bus devant la sortie et descendez à l’arrêt Okazaki Jinja Mae.

Grenouilles au temple Nyoirinji, Ogori

Niché dans une paisible ville de campagne de la préfecture de Fukuoka, le temple Nyoirinji est célèbre pour ses plus de 5 000 statues de grenouilles. Le temple est aussi connu sous le nom de «Kaeru-dera», signifiant littéralement « temple de la grenouille ». Le temple a été fondé en 729 et abrite une statue debout de Nyoirin Kannon, désignée comme bien culturel important.

La collection de figures de grenouilles a commencé il y a seulement 25 ans lorsqu’un grand prêtre est revenu de Chine. Le mot « kaeru » signifie à la fois « grenouille » et « retour » en japonais, et il a ramené une petite figurine de grenouille en jade. Depuis lors, il a commencé à collectionner des statues de grenouilles pour faire de Nyoirinji un lieu amusant pour attirer les visiteurs.

Le temple est également populaire pour ses belles fleurs et ses paysages tels que les azalées et les fleurs de cerisier au printemps, les hortensias et les carillons éoliens en été et les feuilles d’automne.

Comment se rendre au temple Nyoirinji

Marchez 15 minutes depuis la gare de Mitsusawa

Singes à Yasaka Koshindo, Kyoto

Yasaka Koshindo (officiellement nommé Daikoku-san Kongo-ji Koshin-do) est un petit temple situé dans la région de Higashiyama à Kyoto. C’est probablement le temple le plus coloré de la ville. Le temple est dédié à Shomen-Kongo, un guerrier gardien, dont on dit qu’il aide les gens qui s’efforcent d’être bons et qu’il punit ceux qui sont mauvais.

Les personnes qui visitent ici écrivent leurs souhaits sur des boules de tissu colorées appelées “kukurizaru” et les accrochent sur le site. Kukurizaru représente le singe de bonne foi avec les pieds et les mains liés. Le temple abrite également des sculptures en bois représentant des singes “n’entendez pas le mal, ne voyez pas le mal, ne parlez pas le mal”. Les croyances populaires japonaises considèrent les singes comme des esprits bienveillants qui protègent les gens et leurs maisons contre les mauvais esprits.

Comment se rendre à Yasaka Koshindo

Prenez un bus n°206 depuis la gare de Kyoto, descendez à l’arrêt Kiyomizu-michi, puis marchez 7 minutes.

Daruma au temple Katsuoji, Mino

Situé dans la ville de Mino dans la préfecture d’Osaka, Katsuoji est connu pour ses innombrables poupées daruma placées dans le sol du temple. Le temple a été fondé en 727 et est également appelé le “temple gagnant de la poupée Daruma” ou “temple de la victoire”.

Au Japon, le daruma représente le fondateur du bouddhisme zen qui s’est assis en méditation pendant si longtemps que ses bras et ses jambes sont tombés. Le daruma symbolise la persévérance et sert de rappel pour se fixer des objectifs dans sa vie. Ceux de Katsuoji s’appellent “kachi daruma» (daruma gagnant).

A l’achat, les yeux du daruma sont encore blancs. Écrivez votre objectif au bas de la poupée et peignez dans l’œil droit de la poupée. À la maison, placez la poupée à un endroit bien en vue où elle vous motivera. Une fois votre objectif atteint, peignez dans l’œil gauche et remettez le daruma au temple, généralement cela se fait à la fin de l’année.

Aujourd’hui, de nombreuses personnes viennent au temple pour souhaiter la réussite scolaire, la réussite aux examens, l’épanouissement amoureux, la victoire dans les jeux sportifs, etc.

Comment se rendre au temple Katsuoji

A 30 minutes en bus de la gare de Kita Senri sur la ligne Hankyu

Cerf shika au parc de Nara, Nara

Bien qu’il s’agisse d’animaux vivants, nous avons également inclus Nara dans cette liste. Nara est la ville connue pour ses nombreux temples historiques, le Daibutsu (Grand Bouddha) et ses cerfs en liberté. Le cerf peut être trouvé partout dans le grand parc de Nara qui a été créé en 1880.

Le cerf est considéré comme l’animal sacré, symbolique de la ville et il est même désigné comme un trésor naturel. On estime qu’il y a plus de 1 200 cerfs dans le parc de Nara, et nourrir les cerfs est une expérience en soi. Vous pouvez acheter des craquelins spéciaux (Shika-senbei) pour nourrir les cerfs, les craquelins sont vendus partout dans le parc.

Les cerfs du parc de Nara sont tellement habitués à la présence des humains, et certains d’entre eux ont même appris à s’incliner devant vous, surtout si vous leur inclinez la tête en premier. Cependant, ils sont un peu effrontés et parfois même agressifs, alors assurez-vous de ne pas les provoquer avec de la nourriture.

À voir et à faire à Nara
Comment se rendre au parc de Nara

À 5 minutes à pied de la gare Kintetsu Nara ou à environ 20 minutes à pied de la gare JR Nara.

Animaux dans les sanctuaires

Dans de nombreux sanctuaires, vous pouvez trouver des statues d’animaux ou même des animaux vivants. Dans certains cas, à cause d’une légende locale ou à d’autres moments, parce que les animaux ne font qu’habiter la région. Une autre raison est que certains animaux sont liés aux sanctuaires ou aux temples, comme les renards qui sont considérés comme les messagers des divinités inari. Dans la plupart des sanctuaires, vous pouvez apercevoir des statues ressemblant à des lions ou des dragons, appelées komainu, à l’entrée. On dit que le komainu éloigne les mauvais esprits. Parmi les autres figurines d’animaux à voir dans les sanctuaires ou les temples, citons :

  • Vaches – Il y a plusieurs histoires sur les statues de vache, certains disent que vous devriez frotter la statue à l’endroit où vous avez une blessure, votre blessure guérira. Ou on dit que frotter la tête des statues de vache dans les sanctuaires tenmangu vous accordera la sagesse.
  • Serpent blancs – Un serpent blanc est considéré comme un animal porte-bonheur
  • Souris – Les souris apporteront santé, longue vie et bonheur et sont considérées comme des entremetteurs.
  • Colombes – Les colombes sont souvent vues dans les sanctuaires Hachiman où le dieu de la guerre et protecteur du Japon et du peuple japonais est consacré. Les colombes sont considérées comme les messagères de Hachiman.

Au Japon, il existe de nombreux sanctuaires et temples où l’on peut rencontrer des animaux, vivants ou en statues. De nombreux Japonais pensent que certains animaux apportent chance, bonne fortune, prospérité commerciale ou mariage heureux. Pour cette raison, vous pouvez souvent trouver des statues d’animaux dans la plupart des sanctuaires des temples. Lorsque vous visitez les sanctuaires et temples mentionnés dans cet article, ou tout autre, essayez de repérer les statues d’animaux !

Suivez-nous sur Instagram ou Facebook pour plus d’inspiration de voyage. Ou taguez-nous pour être mis en avant !


Laisser un commentaire