Meilleurs endroits à visiter à Kiso et Nakasendo

Lorsque vous envisagez de visiter le Japon, vous cherchez bien sûr à visiter les villes populaires telles que Tokyo, Fukuoka et Osaka. Mais en dehors des zones urbaines, il existe également de nombreuses villes merveilleuses cachées. Kiso à Nagano, au centre du Japon, fait partie de ces destinations. Parfois décrite comme “l’une des plus belles villes du Japon” par les visiteurs internationaux, Kiso est un joyau caché entouré de montagnes. La vallée de Kiso regorge d’endroits attrayants à visiter et est largement connue pour les villes de poste du sentier Nakasendo, un itinéraire important pour faire des allers-retours entre Kyoto et Tokyo à pied pendant la période Edo. Voici quelques informations sur Kiso pour vous aider à planifier votre voyage.

Comment se rendre à Kiso

L’une des principales raisons pour lesquelles Kiso reste un secret bien gardé est son emplacement éloigné. Il n’y a pas de connexion directe avec Tokyo ou Kyoto, mais vous pouvez vous y rendre par des lignes de train directes depuis Nagano, Matsumoto ou Nagoya. De plus, un bus direct circule entre Takayama et plusieurs villes de Kiso de la fin du printemps jusqu’à l’automne.

Vallée de Kiso

Vallée de Kiso

La préfecture de Nagano est située dans la région de Chubu au Japon, à mi-chemin entre Tokyo et Kyoto. Comparé à de grandes villes comme Tokyo et Osaka, il a beaucoup de verdure, de hautes montagnes et de rivières calmes, de sorte qu’il est généralement considéré comme l’un des meilleurs refuges de montagne par les citadins. Chaque année, de nombreux voyageurs visitent Nagano en août pour s’évader de leurs villes pendant l’été japonais très chaud. Le district de Kiso est considéré comme une telle retraite de montagne à Nagano. À proximité de Tokyo, d’une magnifique nature verdoyante et de hautes montagnes exceptionnelles, Kiso vous aidera à vous détendre et à vous rafraîchir. Kiso est également célèbre pour plusieurs parcours de trekking permettant de profiter d’une nature époustouflante, comme les montagnes, les forêts, les rivières et les vallées. De plus, ces sites naturels préparent également le terrain pour des activités de plein air amusantes, comme la randonnée, le rafting, le golf, la pêche et bien plus encore.

Chevaux Kiso

Surtout, vous ne pouvez pas manquer “木曽馬の里 (Kiso uma no sato)”, qui se traduit par “un village de chevaux Kiso” en anglais. Les chevaux Kiso sont l’une des huit races de chevaux endémiques du Japon ainsi que la seule race de chevaux indigène de Honshu, l’île principale du Japon. Il y a environ 30 chevaux Kiso, et le personnel d’élevage les protège et en prend soin dans les vastes champs entourés par la nature montagneuse. Non seulement vous pouvez regarder des chevaux, mais vous pouvez également les monter en payant des frais d’équitation.

Kiso Uma no Sato

Vallée d’Atera

Si vous interrogez les habitants sur un joyau caché à Kiso, leur réponse sera probablement “Atera Valley (阿寺渓谷)”. Vallée d’Atera est une vallée exceptionnelle à Kiso où coule une belle rivière. La beauté la plus étonnante de cette vallée est la couleur de la rivière, qui est souvent décrite comme “la rivière vert émeraude”.

Vallée d'Atera

Sentier Nakasendo

Pendant des siècles, la vallée de Kiso a été l’une des principales portes d’entrée pour voyager entre Tokyo et Kyoto. Nakasendo, aussi connu que Kisokaido, était l’une des cinq routes d’Edo et une route vers Sanjo Ohashi à Kyoto depuis le pont Nihonbashi à Tokyo. Le sentier complet fait 534 km (331,8 miles) de long et à l’époque d’Edo, il fallait 20 à 30 jours pour terminer ce voyage à pied. La base de cinq routes, dont Nakasendo, a été établie par Ieyasu Tokugawa, le premier shogun de la période Edo, pour renforcer son contrôle politique par l’entretien des routes. Il a ensuite construit des routes en les recouvrant de sable et de gravier et en les réparant. C’est Hidetada Tokugawa, le deuxième shogun et fils de Ieyasu, qui a officiellement reconnu les routes de son père comme cinq routes et a déterminé que le pont Nihonbashi d’Edo (un ancien nom de Tokyo) devrait être le début de toutes les routes. La construction du Nakasendo a été achevée en 1694 et de nombreux daimyos ont emprunté cette route pour se rendre à Edo depuis leurs châteaux.

Villes de poste de Kiso

Le long de la route de Nakasendo, un total de 69 soi-disant villes postales offriraient un lieu de repos aux voyageurs. Des villes de poste ont été construites pour ceux qui faisaient du trekking sur cinq routes, et de nombreux ryokan ont été construits le long de la route pour leur offrir détente et repas. Comme ces cinq itinéraires étaient considérés comme un voyage épuisant, les villes de poste développées étaient des endroits très précieux à cette époque. Tous les quelques kilomètres, ces villes se sont développées le long du sentier Nakasendo, 69 postes au total, et Kiso en abritait une douzaine. Tsumago (妻籠) et Magome (馬籠) sont deux des villes de poste les plus populaires qui sont extrêmement bien préservées.

Aujourd’hui, vous pouvez toujours parcourir certaines parties du sentier Nakasendo et visiter certaines des villes de poste. La plupart des gens marchent entre Magome et Tsumago. Cette partie de l’itinéraire est d’environ 8 kilomètres et est la plus populaire car les deux villes de poste et super bien préservées. Il y a un léger dénivelé sur le parcours et vous pouvez profiter d’une randonnée tranquille de 3 à 4 heures. Aucune chaussure ou équipement spécial n’est nécessaire, mais il est préférable de porter des chaussures plates confortables. Vous pouvez partir de Magome ou de Tsumago, mais l’itinéraire est plus facile si vous partez de Magome en raison de l’altitude.

Les différentes villes postales situées à Kiso sont toutes accessibles en transports en commun, soit en bus, soit en train. De Nagoya ou Nagano, prenez le train local jusqu’à Nakatsugawa ou Nagiso et montez dans un bus local pour vous rendre à Magome ou Tsumago, les deux villes postales populaires. Les bus partent environ une fois par heure et visiter les villes de poste peut se faire en une journée, mais nous vous recommandons de passer la nuit dans les villes traditionnelles. Séjournez dans l’un des ryokans locaux et profitez au maximum de votre séjour ! Si vous prévoyez une excursion d’une journée, nous vous recommandons de planifier soigneusement votre voyage.

Plus de détails sur les différents villes postales à Kiso

Sentiers de randonnée

Étant donné que Kiso est entouré d’une nature magnifique avec les montagnes des Alpes centrales et le mont Ontake à proximité, plusieurs sentiers de randonnée ont été pavés pour les visiteurs et les résidents. En particulier, Nakasendo à Kiso présenté ci-dessus est populaire parmi les touristes du monde entier. Vous pouvez vous référer à une suggestion pour votre projet de visite à Nakasendo.

Mais il existe plusieurs autres sentiers de randonnée à Kiso qui sont parfaits pour une excursion d’une journée dans la nature. La vallée de Kiso est un endroit idéal pour ressentir une atmosphère Edo et profiter d’un magnifique paysage naturel. Nous allons vous présenter quelques-uns des meilleurs spots ci-dessous.

Mont Ontake

Le mont Ontake est un volcan actif (3 067 m) à Kiso, également connu sous le nom de mont Kiso Ontake. La montagne sacrée attire un grand nombre de randonneurs et de pèlerins qui viennent à la montagne depuis des siècles. Le 27 septembree en 2014, ce volcan est soudainement entré en éruption et 58 personnes ont été tuées alors qu’elles faisaient de la randonnée. Bien qu’il ait montré sa fureur dans le passé, le mont Ontake est bien connu pour ses vues spectaculaires et vous pouvez y voir d’autres belles montagnes. Il y a aussi un téléphérique qui peut vous emmener près du sommet, si vous n’êtes pas sûr de marcher jusqu’au sommet. Une zone de 1 kilomètre autour du cratère est interdite après l’explosion inattendue de 2014.

Nakatsugawa est une petite ville de la préfecture de Gifu à côté de la préfecture de Nagano et est bien connue comme un endroit où Kuri kinton (栗きんとん), un bonbon japonais à la châtaigne, vient. Il y a plusieurs spots à visiter dans ce secteur, mais surtout Gorges de Tsukechi en automne est un endroit incontournable et vous pouvez voir une belle vue pleine de feuilles d’automne. La ville est également un bon point de départ si vous souhaitez parcourir des parties du sentier Nakasendo jusqu’à Magome, Tsumago, Kiso-Fukushima ou Narai. Il y a plusieurs bâtiments et entrepôts bien conservés datant de la période Edo, ainsi que des temples et des sanctuaires paisibles. Dans la région, une forme de divertissement populaire était le kabuki traditionnel et il existe un certain nombre de théâtres locaux qui organisent encore des spectacles aujourd’hui.

Ruines du château de Naegi

Si vous souhaitez visiter un lieu historique, le château de Naegi (苗木城,) sera un bon choix. Le château de Naegi a été construit par Naokado Tōyama, l’un des seigneurs de guerre de la période Sengoku. Malheureusement, le château lui-même a été démantelé à l’époque Meiji, lorsque le Japon changeait et que les châteaux perdaient leur fonction. Les fondations en pierre sont toujours debout et il y a une tour d’observation construite à l’endroit où se trouvait autrefois le château, et vous pouvez profiter d’une vue magnifique sur le paysage urbain de Nakatsugawa et la rivière Kiso. Les ruines sont situées à une courte distance en voiture de la gare de Nakatsugawa.

Forêt récréative naturelle d’Akasawa

La forêt récréative naturelle d’Akasawa est une forêt de conifères qui s’étend jusqu’au sud-ouest de la ville d’Agematsu à Kiso. L’immense forêt (759 ha) abrite un grand nombre de cyprès de Kiso et offre de nombreux sentiers de randonnée accessibles aux randonneurs de tous niveaux. Environ 100 000 personnes s’y rendent chaque année pour profiter de la nature de cette forêt, soit à pied, soit derrière les fenêtres du train restauré. La forêt d’Akasawa est considérée comme le berceau des bains de forêt, un élément essentiel des soins de santé préventifs au Japon !

Pont Momosuke

Le pont Momosuke, également connu sous le nom de Peach Bridge, est un pont suspendu en bois traversant la rivière Kiso et a été construit à l’époque de Taisho. Le pont Momosuke a été construit par le président d’une compagnie d’électricité, qui a tenté de construire une centrale hydroélectrique produisant de l’énergie en utilisant la rivière Kiso au débit rapide. Ce pont a été construit dans le but de transporter des matériaux jusqu’à la centrale hydroélectrique, mais la population locale utilisait également le pont pour ses propres déplacements. Il y a une belle boucle depuis la gare, traversant le pont pittoresque avec quelques restaurants et cafés le long du chemin, parfait lorsque vous attendez le train.

Kiso is Nagano est un endroit idéal pour avoir un aperçu de la vie à l’époque d’Edo. Entouré par la nature, la région bien préservée et quelque peu isolée vaut absolument le détour depuis Tokyo ou Kyoto. Profitez de la beauté naturelle et des nombreux sites historiques de la vallée prise en sandwich entre les Alpes centrales et le volcan actif Mt Ontake. Les anciennes villes de poste vous offrent quelque chose que vous ne pouvez vraiment pas vivre dans des villes urbaines comme Tokyo et Osaka.

Suivez-nous sur Instagram ou Facebook pour plus d’inspiration de voyage. Ou taguez-nous pour être mis en avant !

Autres blogs que vous pourriez apprécier

Sentiers de randonnée de Kumano Kodo – Un aperçu complet

Les anciens sentiers de randonnée de Kumano Kodo à travers la péninsule de Kii dans la région du Kansai, offrent une expérience de randonnée incroyable. Il existe des sentiers de pèlerinage populaires …


Ce message peut contenir des liens d’affiliation. Lorsque vous cliquez et effectuez un achat, nous pouvons recevoir une commission, sans frais supplémentaires pour vous


Laisser un commentaire