Les différents types de thé japonais

Le Japon est bien connu pour le thé dans le monde entier. C’est une boisson saine qui est délicieuse et peut être servie chaude ou froide. La tradition du thé au Japon remonte à plus de 1000 ans. Le thé a été introduit pour la première fois de Chine au 8ème siècle et il était largement utilisé comme boisson médicinale consommée par les prêtres et les riches. Le thé est ensuite devenu très populaire pendant la période Muromachi (1333-1573), au cours de laquelle les membres aisés de la société ont commencé à organiser des soirées buveuses de thé pour montrer leurs bols à thé immaculés et partager leur connaissance de la boisson.

À cette époque, le père des traditions modernes du thé, Sen no Rikyu (1522-1591), a commencé à prôner une simplicité austère et rustique. Les cérémonies du thé appelées Sado (茶道) a commencé à mettre davantage l’accent sur la spiritualité, le raffinement et la tradition. Aujourd’hui, le Japon produit plus d’une centaine de variétés et qualités de thé différentes. Bien que le thé soit largement associé aux cérémonies du Sado, on le trouve aujourd’hui presque partout dans les restaurants, les dépanneurs et même dans les maisons. Dans cet article, nous allons passer en revue les types de thé les plus populaires au Japon et leur utilisation.

1. Matcha (抹茶)

Le thé le plus connu au Japon est le matcha. C’est un thé vert finement moulu produit à partir de plantes ombragées, avec du matcha de haute qualité cultivé dans l’obscurité presque complète. Étant donné que le thé vert est laissé à l’ombre, cela permet à la plante de produire plus de chlorophylle, donnant à la poudre sa couleur vert vif et sa saveur subtile. Après la récolte, seules les feuilles du haut sont broyées en une fine poudre qui est ensuite battue avec de l’eau chaude pour faire le thé. Il est le plus souvent utilisé dans les cérémonies du thé et généralement servi avec du japonais wagashi confiseries. Il existe différentes qualités de matcha, les plus élevées étant les qualités cérémonielles qui sont utilisées exclusivement pour les cérémonies du thé. Le matcha dans les cérémonies fait un thé épais, qui a un arôme d’herbe et donne au buveur une palette rafraîchie.

Tsujiri Kyoto Isetan

2. Hojicha (ほうじ茶)

Le hojicha est un type de thé vert qui a été torréfié à haute température sur du charbon de bois. Il a une saveur distinctement sucrée et de noisette par rapport au matcha. Le goût est très similaire aux grains de café torréfiés. Il est né dans les années 1920, lorsque les marchands de thé de Kyto a commencé à faire rôtir des vapeurs de thé sur du charbon de bois. Contrairement aux autres thés verts, la couleur du hojicha est plus brun rougeâtre. Le processus de torréfaction décaféine également le thé, ce qui en fait une boisson agréable à déguster le matin ou le soir.

3. Sencha (煎茶)

Comme le matcha, le sencha est un type de thé vert issu de la même espèce végétale connue sous le nom de camellia sinensis. Le sencha est beaucoup plus consommé que le matcha, environ 80% du thé vert transformé au Japon est du sencha. Il est produit à partir des premier et deuxième bouffées de chaleur de la tige, de la pousse et de certaines des feuilles ouvertes du thé vert, puis pressé à la vapeur. Les théiers pour sencha sont cultivés en plein soleil, ce qui donne à la plante une couleur plus foncée et une saveur plus amère. La texture est également assez différente; Le matcha est une poudre fine tandis que les Sencha sont des feuilles roulées en forme d’aiguilles fines et droites. Lorsqu’elle est brassée, elle a une couleur dorée verdâtre, très distincte des feuilles de matcha.

4. Mugicha (麦茶)

Mugicha est un autre thé torréfié à base de grains d’orge. Comme le hojicha, il a une saveur grillée de noisette avec très peu de caféine. Le thé peut être servi chaud ou froid, mais c’est une boisson estivale particulièrement populaire au Japon.

5. Kombucha (昆布茶)

Dans l’ouest, le kombucha est largement connu comme un type de boisson fermentée à base de levure et de bactéries comme boisson santé. Cependant, au Japon, le kombucha est une boisson complètement différente. Il est fabriqué à partir de varech connu sous le nom kombu en japonais. Lorsque le varech est infusé, il crée un thé riche et salé semblable au goût d’un bouillon. Kombucha est également généralement combiné avec euh prunes aigres pour ajouter un peu d’acidité à la boisson.

6. Sobacha (そば茶)

Le sarrasin est généralement utilisé pour les nouilles soba, mais les grains sont également torréfiés pour faire du sobacha ou du thé de sarrasin. Il a une saveur terreuse et de blé en plus d’être sans caféine. La boisson contient également des antioxydants et fournit des fibres alimentaires.

7. Gobocha (ごぼう茶)

Gobo est un type de racine de bardane, un type de légume généralement utilisé dans la cuisine japonaise. Les racines de bardane de qualité supérieure peuvent également être grillées à la vapeur pour faire du gobocha ou du thé à la racine de bardane. Cette boisson sans caféine a une saveur terreuse semblable à un bouillon de champignons et est réputée pour contenir beaucoup de fibres et d’antioxydants. Le thé a gagné en popularité en raison de la croyance qu’il a des propriétés anti-âge et des bienfaits pour la santé.

8. Genmaicha (玄米茶)

Genmai est le riz brun en japonais. Bien que le riz brun ne soit pas aussi populaire que le riz blanc ordinaire, le genmaicha est une boisson au thé populaire que l’on trouve dans tout le Japon. Il est fait de thé vert mélangé à du riz grillé et a une saveur de noisette avec l’amertume réduite du thé vert. Il peut également être combiné avec d’autres types de thé comme le matcha ou le hojicha pour ajouter une saveur supplémentaire.

Le nom gyokuro se traduit par rosée de jade en référence à la couleur des feuilles de thé. Il est de couleur plus foncée et lorsqu’il est infusé dans un thé, il a une saveur légèrement sucrée par rapport au matcha. Le gyokuro est considéré comme l’une des plus hautes qualités de thé vert au Japon. Ce thé est similaire au sencha mais au moins 20 jours avant la récolte, les feuilles de thé sont protégées de la lumière du soleil, ce qui donne aux feuilles sa couleur vert foncé. En raison du processus de production à forte intensité de main-d’œuvre, c’est également le thé vert le plus cher. Fait amusant, vous pouvez infuser ce thé à une température aussi basse que 40°C !

Markus Kniebes, CC0, via Wikimedia Commons

Les thés japonais ont gagné en popularité dans le monde entier pour leur saveur et leurs incroyables bienfaits pour la santé. Une façon amusante de découvrir plus sur le monde du thé au Japon est de participer à une cérémonie du thé où vous dégusterez également du thé fraîchement infusé. Bien que ce soient les thés les plus courants, il existe plus de 100 types de thé différents au Japon, chacun avec ses propres techniques de culture, sa saveur et même ses bienfaits pour la santé. Si vous êtes nouveau dans la culture japonaise, nous vous recommandons d’essayer un ou tous ces thés pour voir si vous êtes un fan. Si vous les avez déjà essayés, laissez un commentaire ci-dessous pour nous faire savoir lequel est votre préféré.

Suivez-nous sur Instagram, Facebook et Twitter pour plus d’inspiration de voyage. Ou taguez-nous pour être présenté !

D’autres articles qui pourraient vous plaire


Cet article peut contenir des liens d’affiliation. Lorsque vous cliquez et effectuez un achat, nous pouvons recevoir une commission, sans frais supplémentaires pour vous.


Laisser un commentaire