Histoire de l’île abandonnée au Japon

Gunkanjima est une île inhabitée située à environ 17,5 km au sud-ouest de la préfecture de Nagasaki au Japon. Aujourd’hui, il est bien connu comme un lieu touristique photogénique, mais il a autrefois prospéré en tant que centre d’extraction de charbon, ce qui a rapporté d’énormes profits au pays. Ce qui le rend spécial, c’est le paysage unique créé par les bâtiments géants en béton détruits qui étaient autrefois des complexes résidentiels pour ceux qui y travaillaient. Vue de loin, la forme de l’île ressemble à un cuirassé, ce qui se traduit par « Gunkan » en japonais ! Dans cet article, nous vous présenterons une brève histoire de Gunkanjima, une île abandonnée, et ce qu’il faut y voir !

Brève histoire de Gunkanjima (au XIXe siècle)

On pense généralement que la mine de charbon de Gunkanjima a été découverte pour la première fois en 1810. Pendant cette période, le Japon était gouverné par le shogunat Tokugawa, qui a ouvert ses portes en 1603 et a continué à régner sur tout le pays pendant plus de 260 ans. Vers la fin du shogunat Tokugawa, qui est tombé à la fin du 18e siècle, la quantité de charbon extraite sur l’île était relativement faible, et elle était reconnue comme une activité secondaire pour les pêcheurs locaux afin d’obtenir un revenu supplémentaire.

En 1890, l’île a été vendue à Mitsubishi, l’une des entreprises les plus puissantes et les plus importantes du Japon, et elle est devenue leur propriété privée pendant les 100 années suivantes. Ils ont commencé à développer l’île en tant que nouveau centre d’extraction du charbon. Plusieurs puits de mine ont été ouverts, ce qui leur a permis d’atteindre le sous-sol où davantage de charbons étaient stockés. En 1897, la production de charbon dépasse enfin celle de Takashima, une autre île minière située à Nagasaki. Au fur et à mesure que le développement se poursuivait, d’autres aménagements comme une école primaire ont été complétés afin d’offrir un meilleur cadre de vie aux travailleurs de la mine et à leurs familles.

Brève histoire de Gunkanjima (au XXe siècle)

En 1916, un complexe résidentiel géant en béton a été achevé pour accueillir un certain nombre de résidents. Le complexe se compose de 7 étages, et c’était le premier complexe résidentiel en béton au Japon, et les journaux ont décrit à plusieurs reprises l’île comme un cuirassé. C’est ainsi que Hashima, le nom officiel de l’île, a été remplacé par le surnom Gunkanjima, qui est actuellement utilisé et reconnu plus largement.

La qualité des charbons extraits de l’île a été hautement évaluée, ce qui était dédié à soutenir le développement fondamental de la modernisation au Japon. Cela a également conduit à la construction rapide d’une gamme d’installations pour les mineurs, qui comprenaient des installations médicales, des possibilités d’éducation et même des installations de divertissement. Le premier cinéma de cette île a été ouvert en 1927.

D’autre part, les mineurs étaient contraints de faire des heures supplémentaires, qui atteignaient près de 12 heures par jour. Au début du XXe siècle, ils ont commencé à embaucher de jeunes travailleurs, des femmes et même des Coréens et des Chinois pour résoudre la pénurie de main-d’œuvre.

Brève histoire de Gunkanjima (pendant la guerre mondiale Ⅱ)

Pendant la WWⅡ, la quantité annuelle de charbon atteint son apogée avec la production de 410 000 tonnes en 1941. Malgré l’exploit historique, cependant, elle a aussi un côté sombre qui apparaît clairement dans le cadre de vie dévastateur des mineurs. Selon certaines archives, près de 40% de la population a perdu la vie de 1939 à 1945 à cause d’accidents tragiques tels que des explosions de mines.

Brève histoire de Gunkanjima (après la guerre mondialeⅡ)

La situation a radicalement changé après l’amélioration des milieux de vie après WWⅡ. Le syndicat du travail a été officiellement créé en 1946, ce qui a entraîné l’augmentation des salaires des mineurs. Ils ont également pu disposer de plus de temps libre à passer librement dans une gamme d’installations. Un certain nombre de bâtiments tels que des complexes résidentiels, des bains publics, des hôpitaux et des écoles ont également commencé à être construits au cours de la période.

En 1960, la population de l’île atteignait près de 5 300 habitants, ce qui en faisait la zone la plus peuplée du monde à l’époque ! La densité de population était 9 fois supérieure à celle de Tokyo, ce qui peut être très convaincant à quel point la petite île regorgeait d’habitants.

L’île elle-même fonctionnait comme une ville indépendante avec une excellente infrastructure et des services essentiels pour les résidents.

Brève histoire de Gunkanjima (fermeture des mines de charbon et retour en tant qu’attraction touristique !)

À la suite de la révolution énergétique qui a encouragé le passage des ressources énergétiques du charbon au pétrole et au gaz dans les années 1960, l’île a commencé à faire face à un déclin et a progressivement perdu de l’électricité. Elle fut finalement fermée en 1974, et les habitants n’eurent d’autre choix que de quitter l’île.

L’île abandonnée a de nouveau été mise à l’honneur en 2009, lorsqu’il a finalement été autorisé aux visiteurs d’entrer sur l’île. Il a également été officiellement désigné site du patrimoine mondial de l’UNESCO dans le cadre des “Sites de la révolution industrielle Meiji au Japon”, qui comprend des sites historiques et culturels liés à la modernisation du Japon !

Faits saillants à Gunkanjima

Il est strictement désigné où les touristes peuvent entrer sur l’île. Il y a trois points d’observation qui permettent aux touristes d’avoir un aperçu des sites et des bâtiments historiques. Voici les faits saillants pour chaque point qu’il ne fallait pas manquer !

Point d’observation 1 :

À ce point d’observation, vous pouvez voir les vestiges de la mine. Il ne reste que quelques piliers mais vous pouvez voir les restes de tapis roulants pour transporter le charbon jusqu’au navire. Et il y a les vestiges de l’école primaire et du collège. C’est un bâtiment de 7 étages et leur terrain d’école est le seul parc qu’ils ont sur l’île, il a donc été ouvert aux habitants après l’école.

Ce que vous pouvez voir :

  • Complexe résidentiel : Comprend le plus grand immeuble résidentiel de l’île !
  • Ruines d’écoles : Ruines des écoles primaires et secondaires de Hashima
  • Bande transporteuse : Colonnes de bande transporteuse géantes utilisées pour le stock de charbon

Point d’Observation 2 :

C’était le centre de la mine et il y avait de nombreux bâtiments miniers importants, malheureusement la plupart des bâtiments ont été détruits par les typhons. Du 2ème point d’observation, vous pouvez voir une chose qui se démarque, les ruines du bureau de la direction en briques rouges, et il y avait un bain public où les ouvriers se nettoyaient après le dur labeur.

Ce que vous pouvez voir :

  • Puits n°2 : Ruines, y compris les escaliers menant au puits n°2
  • Bureau de gestion : Ruines de bureaux en briques rouges.

A ce point d’observation, il y avait des complexes d’appartements et les vestiges permettent d’imaginer comment les gens vivaient à Gunkanjima. Cette île était principalement utilisée pour l’exploitation minière et il n’y avait pas beaucoup d’espace pour la résidence. Ils ont donc construit de nombreux bâtiments élevés comme ceux-ci, et vous pouvez voir les vestiges de la piscine de l’appartement.

Ce que vous pouvez voir:

  • Usine de poteaux en acier : petite structure utilisée pour l’entretien des machines
  • No. 30 Apartment Blinding : Le plus ancien complexe résidentiel en béton du Japon !
  • No. 31 Apartment Blinding : Un autre bâtiment géant construit pour éviter les dommages causés par les vagues

Comment se rendre à Gunkanjima

Pour entrer à Gunkanjima, vous devez réserver à l’avance un voyage organisé comprenant un trajet en ferry et une visite guidée de l’île. Vous ne pouvez pas vous rendre sur l’île par vous-même et certains points sont strictement interdits. Suivre le guide professionnel est nécessaire pour explorer Gunkanjima en toute sécurité. Il y a cinq voyagistes qui se rendent sur l’île et voici les circuits populaires qui ont des pages en anglais.

Veuillez noter que l’horaire de chaque visite peut varier en fonction des conditions météorologiques. Cela pourrait arriver surtout à l’automne, lorsque les opérations de croisière peuvent être affectées par des typhons.

Et bien sûr, il n’y a pas de distributeur ni de toilettes sur l’île, alors n’oubliez pas d’apporter votre bouteille d’eau et d’aller aux toilettes avant d’embarquer sur le ferry. Le port de sandales et de talons n’est pas autorisé, alors portez des chaussures confortables et adaptées à la marche.
Apporter un parapluie n’est pas non plus autorisé sur l’île, si vous y allez un jour de pluie, apportez un imperméable à la place.
Vous ne pouvez rester sur l’île que 40 à 50 minutes selon les réglementations établies par la ville de Nagasaki.

N’oubliez pas de consulter notre visite privée!

Japan Wonder Travel est une agence de voyages proposant des visites guidées au Japon.
Des visites privées à pied aux délicieuses visites gastronomiques, nous organiserons les meilleures visites pour vous!
Si vous souhaitez explorer le Japon pour en savoir plus sur l’histoire et les antécédents de la région, notre guide compétent et sympathique se fera un plaisir de vous emmener dans les meilleurs endroits !
De plus, nous pouvons vous fournir toute assistance pour votre prochain voyage au Japon, alors n’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions/besoin d’aide !


Gunkanjima est une grande attraction touristique qui vaut la peine d’être visitée au moins une fois dans sa vie. Plus que cela, il offre aux visiteurs l’occasion de découvrir les côtés clairs et sombres de l’histoire cachés dans les bâtiments abandonnés qui s’y dressent en silence. Explorez l’île et approfondissez votre compréhension du site unique du patrimoine mondial de l’UNESCO !

Suivez-nous sur Instagram ou Facebook pour plus d’inspiration de voyage. Ou taguez-nous pour être mis en avant !

Restez informé des meilleurs conseils de voyage au Japon, des choses les plus excitantes à faire et à voir, et des meilleures expériences à vivre avec la newsletter Japan Wonder Travel. Chaque semaine, nous vous présenterons nos derniers contenus.

Plus d’articles qui pourraient vous plaire

25 sites du patrimoine mondial de l’UNESCO au Japon

Le Japon compte 25 sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, et chacun d’eux attire un certain nombre de touristes avec des caractéristiques et…

Les meilleurs endroits à visiter à Nagasaki

Nagasaki est une préfecture des îles de Kyushu, connue pour son histoire unique mais aussi pour sa nature époustouflante avec ses paysages volcaniques et ses nombreuses sources chaudes naturelles. Dans cet article, nous mettrons en évidence les meilleurs endroits à visiter dans cette préfecture.

Les meilleurs endroits à visiter dans les 47 préfectures du Japon

Avez-vous visité les 47 préfectures du Japon ? Dans cet article, nous énumérerons les meilleurs endroits de chaque préfecture, structurés par région.

Meilleurs endroits à visiter à Kyushu – Guide complet de Kyushu !

Voici le guide complet de la région de Kyushu au Japon pour vous aider à planifier votre prochain voyage au Japon. Les meilleurs endroits à visiter et les choses à faire par zone à Kyushu comprennent tout ce que vous devez savoir avant de partir !

Comment postuler à la campagne Go To Travel

Le gouvernement japonais a annoncé le lancement de la campagne Go To Travel pour encourager les gens à voyager au Japon à partir du 22 juillet 2020. C’est une excellente occasion de voyager…


Laisser un commentaire