10 brasseries à saké incontournables près de Tokyo

Le riz est une partie importante de la culture japonaise. Les Japonais aiment manger du riz et en mangent presque tous les jours. Vous avez également probablement entendu parler des sanctuaires d’Inari dédiés à Inari, une divinité populaire associée au… riz. Un autre produit japonais célèbre à base de riz est le saké, une boisson alcoolisée produite à partir de la fermentation du riz.

Pendant le processus de brassage, le riz est poli, l’une des étapes les plus importantes de la production de saké. Sur chaque bouteille de saké, vous trouverez un pourcentage, c’est ce qu’on appelle seimaibuai ou le taux de polissage du riz. Ce nombre indique la quantité de riz restante. Plus le nombre est bas, plus le saké est exclusif et cher (et aussi, nous pensons qu’il a meilleur goût). À côté de la seimaibuai, la qualité de l’eau est déterminante pour le goût du saké. C’est pourquoi les brasseries sont généralement situées à la campagne.

De nos jours, le saké est une boisson alcoolisée très populaire dans le monde entier. En général, le saké se marie bien avec les plats de poisson, mais vous devez choisir avec soin différents types de saké en fonction du type de cuisine. Pour en savoir plus sur le saké, nous vous recommandons fortement de visiter une ou peut-être plusieurs brasseries de saké au Japon. Dans cet article, nous vous présentons 10 brasseries de saké qui ne sont pas loin de Tokyo et que l’on peut visiter en excursion d’une journée. La plupart des brasseries proposent également des visites et des dégustations, donc, si vous prévoyez de rester à Tokyo, pensez à visiter ces brasseries de saké !

1. Brasserie Toshimaya Shuzo (Higashi-Murayama, Tokyo)

Situé à la périphérie de Tokyo, Toshimaya Shuzo a plus de 400 ans d’histoire. Cette brasserie utilise l’eau de source du mont Fuji pour produire son saké. Bien qu’elle soit l’une des plus anciennes brasseries de Tokyo, Toshimaya a développé ses technologies de brasserie pour rester à la pointe des technologies modernes. Les Japonais boivent du saké pour célébrer les mariages, une tradition qui a été initiée pour la première fois par cette brasserie il y a longtemps avec Saké Kinkon qui signifie littéralement « anniversaire de mariage en or ». Cette brasserie est aussi le père de Okunokami, la marque locale de Tokyo n’est vendue qu’aux spécialistes du saké à Tokyo.

Brasserie Toshimaya Shuzo (Japonais uniquement)
Des visites sont possibles, réservations obligatoires.

2. Brasserie Ozawa (Sawai, Tokyo)

Fondée en 1702, la brasserie Ozawa a nommé sa marque de saké Sawanoi car il est situé dans la région de Sawai. Dans la ville d’Ome pour être précis, qui est célèbre pour son eau claire. La brasserie est située à seulement 3 min de la gare de Sawai, à 1h40 en train de la gare de Tokyo. En plus du saké, cette brasserie fabrique également du tofu.
Astuce : si vous voulez goûter du saké, la brasserie vous propose kiki-zake, une dégustation de saké de 10 sortes de saké.

Brasserie Ozawa
Visites gratuites en japonais et en anglais.

3. Brasserie Ishikawa (Fussa, Tokyo)

La brasserie Ishikawa a passé plus de 120 ans à produire son excellent saké appelé Tamajiman. Ils chérissent leur société locale car tous les ingrédients utilisés pour fabriquer ce saké sont d’origine locale. La visite des lieux est offerte en français et en anglais. Il y a aussi un restaurant italien et un restaurant japonais à côté de la brasserie où vous pourrez déjeuner après avoir visité la brasserie. Il faut 110 minutes de l’aéroport de Haneda et 150 minutes de l’aéroport de Narita en train pour se rendre à la brasserie.

Brasserie Ishikawa
Visites gratuites disponibles en anglais et en français, réservation requise.

4. Brasserie Ide (Fuji Kawaguchiko, Yamanashi)

La brasserie Ide fabrique du saké à partir de l’eau du mont Fuji, la plus haute montagne du Japon, depuis plus de 180 ans. Si vous décidez de visiter cette brasserie, vous n’aurez pas à vous soucier de la langue japonaise car ils peuvent également vous guider à travers la brasserie en anglais. Avant ou après la visite, vous pouvez visiter les salles et le jardin japonais historiques, situés à côté de la brasserie. Ils peuvent réserver la visite de la brasserie sur leur site Web.

Brasserie Idé
Visites disponibles en anglais, réservation obligatoire.
Frais d’entrée : 800  (y compris la dégustation de saké)

5. Brasserie Bukou (Chichibu, Saitama)

La brasserie Bukou est située dans la ville de Chichibu, célèbre pour son eau de puits propre, essentielle à la fabrication du saké. Au cours de la visite, vous verrez également l’ancien puits qui produisait l’eau. Bukou produit également Amazake, un saké doux et peu alcoolisé. Si le saké traditionnel est trop fort pour vous, alors Amazake est une excellente alternative.

Brasserie Bukou (Japonais uniquement)
Visites gratuites disponibles, réservation obligatoire.

6. Brasserie Shichiken (Kofu, Yamanashi)

Située dans la ville de Hakushu, la brasserie Shichiken a plus de 270 ans d’histoire. Ils ont utilisé du riz local et de l’eau pour produire du saké au fil des ans. Fait intéressant : ils font aussi du saké pétillant, et produisent trois types différents : Mori pas de kanade (type clair riche et profond), Hoshi no kagayaki (type cristal élégant) et Yama no kasumi (type nuageux léger). La brasserie gère également un restaurant appelé Daimin où vous pourrez déguster et apprécier la cuisine locale de Hakushu.

Brasserie Shichiken
Visites possibles, réservation obligatoire.

7. Brasserie Matsuoka (Hiki, Saitama)

Leur bien a été No.1 Gold Winner Sake Brewery des National Sake Awards consécutivement pendant 8 ans. Le nom de ce saké prestigieux est Mikadomatsu ce qui signifie littéralement empereur (Mikado) et pin japonais (Matsu). Pendant la visite de la brasserie, vous pouvez boire l’eau qu’ils utilisent pour fabriquer ce saké. Une fois que vous y aurez goûté, vous comprendrez la haute qualité de l’eau.

Brasserie Matsuoka
Visites gratuites disponibles, réservation obligatoire.

8. Brasserie Yokota (Gyoda, Saitama)

Shouemon Yokota, le fondateur de la brasserie Yokota, a cherché de l’eau propre pour faire du saké et l’a trouvée dans la ville de Gyoda où il a établi la brasserie en 1805. Ils commandent du riz brun Asano-hikari et Wakamizu et le polissent. Comme la qualité du riz est légèrement différente chaque année, ils doivent le polir soigneusement manuellement.

Brasserie Yokota (Japonais uniquement)
Visites possibles, réservation obligatoire.

Cette brasserie de saké fabrique du saké selon leur devise familiale “faire du saké avec beaucoup de soin et le vendre avec respect” depuis près de 200 ans. La famille Tamura était autrefois chef de village de la ville de Fussa et a créé la brasserie Tamura en 1822. La brasserie est toujours une entreprise familiale avec un PDG de la 16e génération en charge. Leur saké signature est Kasen, qui signifie « fontaine de plaisir ». Une visite gratuite d’une heure de la brasserie de saké est disponible à la brasserie (uniquement en japonais), mais vous devez la réserver à l’avance.

Brasserie Tamura (Japonais uniquement)
Des visites gratuites avec dégustation de saké sont disponibles, sur réservation.

10. Brasserie Nakamura (Akiruno, Tokyo)

La famille Nakamura vit dans la région de la rivière Aki et a commencé à brasser du saké il y a plus de 200 ans, à l’époque d’Edo. Chiyotsuru est le nom du saké qu’ils fabriquent qui se traduit par « la grue des mille âges ». Nommé d’après les nombreuses grues qui vivaient dans la région. Cette brasserie utilise des chais traditionnels et modernes pour fabriquer le saké. En plus de la visite de la brasserie, nous vous recommandons de visiter le musée du saké attenant où vous pourrez voir de nombreux outils traditionnels utilisés pour la fabrication du saké. Vous pouvez également déguster du saké ici!

Brasserie Nakamura (Japonais uniquement)
Visites possibles, réservation obligatoire.

Lorsque les gens pensent à une brasserie de saké, ils imaginent souvent un endroit reculé de la zone rurale, entouré de paysages naturels. Si c’est parfois le cas, des villes comme Tokyo abritent également plusieurs brasseries. Beaucoup de ces brasseries de saké ont une longue histoire, mais elles s’adaptent à l’ère moderne en introduisant de nouvelles technologies. Il est vraiment intéressant de voir comment ils combinent les méthodes de brassage traditionnelles et modernes dans leurs brasseries historiques. Dans toutes les brasseries mentionnées dans l’article, des visites sont proposées au cours desquelles vous en apprendrez plus sur le processus de brassage et le goût du saké. Dernière remarque importante avant de partir : ne conduisez pas de voiture lorsque vous visitez l’une de ces brasseries de saké, sinon vous passerez à côté de la meilleure partie – nous pensons – la dégustation de saké !

Suivez-nous sur Instagram ou Facebook pour plus d’inspiration de voyage. Ou taguez-nous pour être présenté !

D’autres articles qui pourraient vous plaire :


Laisser un commentaire