logo

Useful Links

10 arts et métiers traditionnels japonais

Au Japon, de nombreux artisans sont actifs dans divers domaines allant de l’alimentation, de l’architecture et des services. Cependant, nous ne devons pas oublier les artisans traditionnels qui créent les produits ultimes. Leurs œuvres qui sont créées à travers une longue histoire et transmises de génération en génération sont vraiment dignes d’être appelées “art”. Cet article vous présente une gamme d’artisanat traditionnel, de ceux qui sont faciles à acheter à ceux qui sont plus exclusifs.

1. Edo Kiriko

Edo Kiriko est l’un des métiers traditionnels les plus célèbres de Tokyo. C’est un artisanat du verre réalisé en gravant de beaux motifs sur des verres colorés comme un rouge et bleu sur les photos ci-dessous. Edo Kiriko est né à Edo (aujourd’hui Tokyo) en 1834, par des artisans verriers qui ont commencé à sculpter le verre avec du sable appelé “Kongo Sand (金剛砂)”. Au début de l’ère Meiji, un artisan verrier anglais, Emanuel Houptman, a enseigné à plus d’une dizaine d’artisans japonais la technique de la sculpture sur verre. Cela est devenu la base de la technique actuelle d’Edo Kiriko. Aujourd’hui, Edo Kiriko est reconnu comme l’un des métiers traditionnels du Japon. Les œuvres créées par les artisans d’Edo Kiriko utilisant ces techniques de sculpture sur verre sont si belles qu’elles attirent toujours l’attention de nombreuses personnes.

2. Nambu Tekki

Cet artisanat, avec ses moulages noirs et ses nombreux points, est le Nambu Tekki (南部鉄器), alias la ferronnerie Nambu. Il existe de nombreux modèles différents de ferronnerie Nambu, mais le plus célèbre est le “tetsubin (鉄瓶)”, une bouilloire en fer. Cet artisanat traditionnel est originaire de la préfecture d’Iwate et aurait été fabriqué depuis le XVIIe siècle environ. L’une des caractéristiques notables d’une bouilloire en fer Nambu est que, lorsque vous la remplissez d’eau, la faites bouillir et la buvez, étonnamment, vous ne goûtez ni ne sentez le fer. Par conséquent, vous pouvez rendre votre thé plus délicieux avec cette bouilloire en fer. Il est également très résistant et dure longtemps à condition d’en prendre soin. Souvent, ce chef-d’œuvre deviendra un héritage familial à transmettre de génération en génération.

La quincaillerie est livrée avec une étiquette de prix avec des prix allant d’environ 10 000 ¥ à 50 000 ¥. De nos jours, en plus du noir, des ferronneries Nambu rouges et bleues sont également disponibles, et un certain nombre de ferronneries Nambu sont exportées dans le monde. Infuser du thé dans cette belle bouilloire en fer noir rendra votre heure du thé plus merveilleuse. La ferronnerie Nambu Tekki est originaire de Morioka à Iwate, mais est vendue dans tout le pays. Dans les magasins spécialisés pour la maison, vous trouverez une sélection ainsi que dans plusieurs magasins de la rue Kappabashi Kitchen à Tokyo.

3. Arita-yaki

La poterie et les arts céramiques sont l’une des formes d’artisanat et d’art japonais les plus anciennes et les plus appréciées du Japon. Arita-yaki (有田焼) est la céramique traditionnelle produite à Arita et dans les environs de la préfecture de Saga. C’est un métier avec plus de 400 ans d’histoire. Lorsque Toyotomi Hideyoshi (豊臣 秀吉) a envoyé ses troupes en Corée pendant la période Sengoku, Lee Sam-pyeong (李参平), l’un des potiers coréens, qui accompagnait le seigneur de la province de Hizen (肥前国, actuelle préfecture de Saga et Nagasaki) de Corée, a commencé à faire de la poterie en utilisant des pierres de poterie trouvées à Arita. On dit que c’est l’origine d’Arita-yaki. La porcelaine blanche avec de beaux motifs aux couleurs rouge, bleu et or est un artisanat traditionnel qui vous fait ressentir la beauté de l’Asie.

Arita et Imari Saga

Il existe de nombreux villages/régions au Japon qui sont bien connus pour leur belle poterie. La poterie japonaise a une longue histoire et chaque région a son propre style. Vous pouvez suivre des cours de poterie dans la plupart des régions de poterie célèbres, mais des villes comme Tokyo et Kyoto proposent également des ateliers de poterie. Fabriquez vos propres bols et assiettes et ramenez chez vous les meilleurs souvenirs du Japon !

Cours de poterie Tokyo
Expérience de poterie avec rouet à Aomori

4. Hakone Yosegi Zaiku

Hakone Yosegi Zaiku (箱根寄木細工), se traduit par travail de mosaïque en bois de Hakone et est un artisanat en bois originaire de Hakone, préfecture de Kanagawa, il y a environ 130 ans. C’est un artisanat fait de divers types de bois avec différents grains et couleurs. Les motifs sont créés en assemblant du bois, créant des boîtes uniques. Les produits ainsi que le bois utilisé sont divers, y compris un camphrier, un if, un sakura, un arbre à laque, etc. De nos jours, il existe de nombreux types de produits Hakone Yosegi Zaiku tels que des boîtes aux lettres, des tiroirs, des boîtes à bijoux, des sous-verres, etc. Parmi la large gamme de produits, un célèbre est une boîte secrète (秘密箱). Une boîte secrète, également connue sous le nom de boîte de karakuri (からくり箱), est une boîte contenant des astuces qui ne peuvent être ouvertes qu’en les manipulant dans le bon ordre. Ils vont des plus simples avec seulement quatre tours aux plus difficiles avec plus de 100 tours. Si vous aimez résoudre des puzzles, pourquoi ne pas en acheter un et essayer ?

5. Wajima-nuri

La laque née dans la ville de Wajima, préfecture d’Ishikawa, est Wajima-nuri (輪島塗). Malheureusement, l’origine exacte est inconnue, cependant, il ressort clairement des documents qu’il y avait un artisan Wajima-nuri en 1476. La laque rouge vif et noir de jais avec des décorations en or est vraiment magnifique. Une variété de laques Wajima-nuri est vendue, notamment des bols à soupe, des baguettes, des Jubako (重箱, boîtes Jubako), des miroirs à main et des ustensiles à thé. La fabrication de Wajima-nuri comporte de nombreuses étapes, plus de 120 si vous incluez les processus les plus détaillés. Alors que pour d’autres métiers, un seul artisan est souvent en charge de tous les processus, les Wajima-nuri sont généralement fabriqués par une équipe d’ouvriers qualifiés. La belle laque Wajima-nuri produite par tant de processus est un joyau d’artisanat, créé par les efforts exceptionnels des artisans Wajima-nuri.

6. Kamakura-bori

Kamakura est une ville de sanctuaires et de temples historiques facilement accessible depuis Tokyo. Kamakura-bori (鎌倉彫) est un artisanat traditionnel cultivé dans cette région. Ce type de laque est fabriqué en sculptant soigneusement des motifs dans le bois et en le laquant avec des couches de couleur. De beaux motifs sont dessinés dessus avant d’être ensuite laqués plusieurs fois comme section finale. Des objets du quotidien tels que des plateaux et des baguettes à des accessoires tels que des épingles à cheveux ornementales, des épingles et des pendentifs sont maintenant produits et vendus. Le lustre de la laque et les beaux motifs des produits Kamakura-bori enrichiront votre quotidien.

7. Hakata-ori

Hakata-ori (博多織) est un tissu de soie produit à Hakata, le centre de la préfecture de Fukuoka, et a une histoire de plus de 800 ans. Datant de 1235, 満田彌三右衛門 (Mitsuta Yazaemon) est allé à la dynastie Song (Chine actuelle) et a acquis des techniques de tissage, et a ramené ces techniques au Japon en 1241. On dit que ce sont les racines de Hakata-ori . Le tissu Hakata-ori est tissé avec des fils de soie, d’or et d’argent. Très solide et épais, il convient donc parfaitement aux ceintures de kimono. De nos jours, des cravates, des sacs et des étuis à stylos et d’autres articles en tissu Hakata-ori sont produits et recommandés comme souvenir approprié de Hakata.

Hakata-ori

8. Furine

Les furin sont des carillons éoliens japonais qui apportent aux Japonais un sentiment de soulagement pendant la chaleur torride de l’été. Le son relaxant et picotant que produisent les carillons éoliens est censé vous faire sentir moins chaud, car le simple fait de penser à une brise légère vous rafraîchira. Ce symbole de l’été japonais peut être acheté dans de nombreux magasins, y compris des boutiques de souvenirs comme le Boutique principale de Fujiwara Furin à Tokyo, et si vous vous sentez créatif, vous pouvez même créer le vôtre lors d’un atelier !

Carillon éolien

Un souvenir populaire du Japon est le daruma, porte-bonheur dont on pense généralement qu’il exauce votre souhait. L’histoire du daruma indique qu’il y a longtemps, un moine bouddhiste se livrait à la méditation pendant une longue période de temps. Sa persévérance pour l’illumination était si fermement engagée et, après presque une décennie, ses bras et ses jambes sont tout simplement tombés. Une histoire effrayante pour un porte-bonheur.

Ils sont généralement rouges et les sourcils ressemblent à des grues et la moustache ou les poils des joues ressemblent à des carapaces de tortues ou de tortues, car les grues et les tortues représentent la longévité. Mais il existe différents modèles dans les magasins locaux, par exemple au marché aux poissons de Tsukuji, les sourcils daruma sont faits pour ressembler à des poissons. Les daruma peuvent être de toutes tailles, sont fabriqués à la main à partir de papier washi et n’ont pas d’yeux peints dessus. L’idée est de dessiner l’œil gauche sur le daruma tout en imaginant votre rêve et une fois votre rêve réalisé vous peignez l’œil droit et redonnez la vue au daruma. Vous pouvez acheter du daruma dans presque toutes les boutiques touristiques, mais aussi dans des centres commerciaux comme Tokyo Hands et des marchés.

Daruma

10. Bonsaï

Ce n’est peut-être pas le premier élément qui vient à l’esprit lorsque l’on pense à l’artisanat japonais, mais le bonsaï est définitivement une forme d’art japonais et prendre soin d’un bonsaï peut être considéré comme un artisanat traditionnel. Les arbres sont essentiellement des arbres et des plantes en pot miniatures et cultivés de telle manière qu’ils y sont plus beaux. Le bonsaï est une forme d’art ancienne avec une longue histoire et un long ensemble d’exigences en ce qui concerne son entretien et son apparence. Les bonsaïs existent en différentes tailles, formes et prix. Malheureusement, ramener un bonsaï à la maison en souvenir sera un processus long et coûteux et dans de nombreux pays, il existe des mesures strictes régissant l’importation de bonsaï, telles que l’exigence de permis d’importation, la quarantaine des plantes et les inspections des sites de culture.

Un bonsai

Il existe de nombreux artisanats traditionnels merveilleux au Japon, certains plus beaux que d’autres et cette liste ne couvre même pas tout. Pensez au saké japonais, à l’origami, aux haïkus, aux couteaux japonais, aux poupées kokeshi, au papier washi, à la fabrication de kimono, aux éventails pliants (sensu), parapluie japonais (wagasa) et anime à l’ancienne. Ce ne sont là que quelques exemples d’artisanat japonais de renommée mondiale que vous pourrez apprécier / essayer lorsque vous serez au Japon.

Le point commun de ces métiers est qu’il devient de plus en plus difficile pour les artisans traditionnels japonais de trouver leurs successeurs. Souvent, le savoir-faire se transmet de génération en génération, mais aujourd’hui la jeune génération ne s’intéresse pas toujours à l’entreprise familiale. Pour changer leur modèle commercial, certains lieux de vente d’artisanat traditionnel ont commencé à proposer des expériences pour vous essayer à la fabrication de cet artisanat, alors assurez-vous de consulter leurs sites Web officiels si vous êtes intéressé. Si vous visitez le Japon, pourquoi ne pas visiter certains des ateliers où ces belles œuvres d’art sont créées par des artisans traditionnels ? Ils font un excellent souvenir et seront l’un de vos nombreux merveilleux souvenirs du Japon.

Suivez-nous sur Instagram, Facebook et Twitter pour plus d’inspiration de voyage. Ou taguez-nous pour être mis en avant !

Autres articles qui pourraient vous plaire


Ce message peut contenir des liens d’affiliation. Lorsque vous cliquez et effectuez un achat, nous pouvons recevoir une commission, sans frais supplémentaires pour vous


Zakaria Chana photo scaled

Auteur:Zakaria

J'ai fondé Univers Japon Shop pour offrir aux esprits libre un espace dédié où ils pourront explorer cette culture . J'espère que cet article de blog t'a plus et qu'il t'a permis d'en savoir plus sur cet univers.

Laisser un commentaire